L’alliance nuptiale, tout un symbole !

Publié dans Bijoux le 10 mai 2019
bandeau bague

Il s’agit d’un anneau que les époux s’échangent lors du rituel du mariage, marque de leur engagement à rester “alliés” pour la vie. Tout au moins tant qu’ils sont vivants et que le pacte n’est pas rompu d’un commun accord. Il y a des couples qui officialisent ce pacte. Lors d’un mariage notamment ou d’une cérémonie. D’autres s’échangent des voeux sans témoins. Si ce n’est symboliquement par la seule alliance. L’alliance matérialise cet engagement réciproque. Elle en est le témoin. Elle en est le rappel au quotidien.

 

création Hamaecher Sipion

 

Une coutume ancestrale

Les bagues de mariage et de fiançailles ont des origines très anciennes. Ces bijoux à qui on a confié une vocation particulière sont identifiés déjà à l'époque barbare, où, pour sceller la promesse d'amour, les époux échangent une bague en signe de loyauté. Loyauté vis à vis de l’épouse, de l’époux mais aussi vis à vis de cette nouvelle famille vouée à s'agrandir et à perpétuer la lignée.

 La bague de fiançailles se distingue à l'époque romaine. Appelée "anulus pronubus" , elle scelle la promesse du mariage. La bague de mariage, appelée "vinculum" (lien, attache), est en fer et portée uniquement par les hommes. Ce n’est que plus tard, que la coutume l’étend aux femmes.

Le fait de porter une bague après le jour du mariage se généralise qu'à partir du XVIe siècle. La gravure des noms des époux et leur date de mariage à l'intérieur de l'alliance remonte au XVIIIe siècle. L'utilisation de l'or en tant que matériau pour la fabrication de l'alliance, au lieu du fer, est due à l'influence chrétienne. L’or symbole du sacré et de l'éternité.

 

L’anneau, le cercle parfait

Pourquoi l’alliance est-elle en forme de cercle ? Tout d’abord une évidence puisqu’elle est vouée à être portée au doigt. Mais on pourrait en dire autant de toutes les bagues. En réalité, elle représente le cercle parfait, symbole par excellence de l’unité et du divin.  L’anneau exprime la complétude et la stabilité. Sa forme fermée suggère un confinement, une concentration d’énergie dans un lieu circonscrit. Comme le symbolisaient en des temps anciens, les cercles de pierres par exemple.

L’alliance c’est un lien sans commencement, sans fin, inséparable.

 

La tradition de l’annulaire

L’alliance est une tradition qu’on porte à un doigt identifié. En France et dans de nombreux pays européens, elle est généralement portée sur l'annulaire de la main gauche. Pourquoi ce doigt en particulier ? La raison historique était une croyance reposant sur la conviction qu'une petite artère partait de là, remontait le bras et allait directement au cœur. La médecine orientale est venue confirmer cela puisqu’un méridien, appelé triple réchauffeur commence à l’angle unguéal interne de l’annulaire, passe ensuite sur le dos de la main et du poignet, longe le bras pour arriver à l’épaule. De là, ce méridien se raccorde à celui du maître cœur.



L’alliance réservée au mariage ?

Qui dit alliances, pense très souvent et automatiquement à mariage. Certes, il y a des couples qui ont un fort attachement au rituel du mariage. Ceux-là suivront la tradition. Et lui permettront de perdurer.

D'ailleurs les chiffres sont parlants. Selon l’iNSEE, en 2016, en France (hors Mayotte), 30,5 millions de personnes vivent en couple cohabitant. Elles sont en très grande majorité mariées (72 %), 7 % sont pacsées et 21 % vivent en union libre.

Certains couples, de part la différence de cultures, voient leur projet de vie formé d’un mix de leurs cultures. D’autres encore font de leur couple, une union qui se veut au delà des cultures. Une union qui s’appuie sur un désir fort de mettre une partie de leur énergie en commun pour évoluer ensemble dans le quotidien, avec l’Autre.

Aussi, les voeux dans un couple peuvent être échangés dans un moment solennel, dans l’intimité ou avec l’entourage proche ou élargi. Ou de manière officielle à la mairie. Ou encore religieuse pour certains dans leur lieu de culte.

Mais pourquoi l’alliance devrait-elle être réservée au seul mariage ?

 

L’évolution des couples

Le rite de l’union évolue. Car les individus évoluent. Les relations évoluent. Les couples ne sont pas tout à fait les mêmes, d’une génération à l’autre. Les temps, les contextes, les environnements, les moeurs, les lois changent. D’ailleurs l’alliance a déjà évolué plus d’une fois dans son histoire. Et elle continue depuis ces dernières décennies. L’alliance témoigne aussi de toutes ces évolutions.

Désormais, la loi du “Mariage pour tous” a ouvert la porte du mariage aux couples homosexuels. La loi renforce aussi les droits des couples en union libre. Dont ceux qui l’officialisent par un PACS.  

Chaque couple est unique. Chaque couple doit choisir l’alliance qui lui ressemble. Qui symbolise au mieux son union. Qu’il soit marié ou pas.



Alors, traditionnelles ou originales ?

L’alliance nuptiale traditionnelle est une base commune à tous les couples dans ce qu’ils partagent comme type d’engagement. A savoir celui de porter à deux un projet de vie commune.

L’alliance symbolise l’union mais pas la particularité du couple qui la portera. Et de l’engagement qu’il prononcera lors de l’échange de voeux. Pour personnaliser l'alliance,  on joue de plus en plus sur les couleurs. L’or jaune traditionnel est complété voire remplacé par de l'or blanc, rose ou du platine.

On joue sur la forme. Sur le design. Éventuellement sur l’ajout d'éléments personnalisés comme des gravures, des inscriptions ou encore des pierres précieuses ou fines.

Comme le dit Robin Sipion de la bijouterie de renom strasbourgeoise Hammaecher-Sipion “Tout l’Art du bijoutier, grâce à son écoute, son observation, son savoir-faire et sa créativité est, à chaque fois, de créer des alliances à l’image du couple. Alliances dans lesquelles les deux parties se reconnaissent chacune et ensemble. L’alliance accueille d’une certaine manière, l’esprit du couple”

 

Alors ? Fidèles à la tradition ou à votre rêve commun de vie commune? Et pourquoi pas une alliance des deux?



JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article